AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La rencontre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
John Kelly
    MEMBER ▌ Lieutenant.

MEMBER ▌ Lieutenant.
avatar

▐ MESSAGES : 66
▐ INSCRIPTION : 08/07/2010
▐ EQUIPE : à remplir
▐ GRADE : à remplir

MessageSujet: La rencontre   Jeu 21 Avr - 7:13

John marchait dans la rue du centre-ville en compagnie de Cara. Comme convenu, les deux portaient des vêtements qui n'attirait pas l'attention et qui ne pouvait décrire leur profession. Aux aguets, John jetait des coups d'oeil à gauche et à droite pour vérifier s'il n'était pas suivi, de remarquer un visage qui ne voyait pas pour la première fois, mais pour le moment, tout semblait normal.

John marchait encore aux côtés de Cara. Il regarda sa montre régulièrement. Si John savait une chose c'est qu'il ne devait pas être en retard pour cette rencontre. La ponctualité militaire était ce qu'il y avait de plus important dans le métier. Imaginez si vous devez être évacué et que vous êtes sous le feu ennemi alors que l'hélicoptère arrive un 5 minutes en retard... c'est la différence entre la vie et la mort parfois.

John entraina Cara vers une rue secondaire. Il avait vu au loin deux militaires qui marchaient en leur direction. Il était peut-être un peu parano, mais étant donné que son contact lui avait parlé que l'armée était impliqué, son champ de confiance avait soudainement fondu. En tournant la rue, John remarque que les deux soldats avaient fait de même. Cette rue était moins passante et s'y fondre devenait plus difficile. Alors que John et Cara passait devant une boutique de vêtement pour homme, John empoigna lentement la hanche de Cara pour l'écarter de la route et se diriger vers l'entrée de cette boutique.

John était dos à la rue, mais il la voyait très bien à cause du reflet dans le vitre. De plus, en étant de cette position, Cara serait protégé advenant une attaque surprise sur ce flanc. John sentait son rythme cardiaque augmenter alors que les soldats s'approchait d'eux. Il regarda Cara et il lui dit:

- Embrassez-moi

Il s'exécuta sans attendre de réponse de Cara. John, bien que déconcentré par ce baiser, regarda le reflet de la rue sur la vitre. Plus que les soldats s'approchaient, plus la main de John s'approcha de son pistolet pour finalement le tenir par la crosse mais en le tenant à la ceinture.

Les deux hommes finirent par passer leur route. Finalement, John cessa le baiser et il regarda du coin de l'oeil le réaction des deux hommes. C'était comme si lui et Cara n'avaient jamais existé. Il lacha son pistolet et se décolla de Cara. Il la regarda et avec un air désolé il lui dit:

- Je suis navré de vous avoir obligé à faire cela...

John savait qu'il n'avait pas besoin de plus de mots. Cara était une femme intelligente et elle savait que pour réussir une mission, il faut se mêler à la foule pour devenir inexistant. En général, John faisait équipe avec des hommes, donc il n'avait que rarement eux l'occasion d'embrasser quelqu'un lors d'une mission. Sauf une fois, alors qu'il faisait équipe avec Amanda et qu'ils étaient en Irak. Amanda lui avait toujours reproché d'avoir fait cela un peu pour son propre plaisir, mais le fond de la vérité n'avait jamais éclaté...

D'ailleurs, il se souvint du regard que sa femme avait eu lorsqu'il avait fait cela. De grands yeux qui le regardaient, se questionnant du danger qui rôdait, des cheveux chatain qui plongeait derrière ses épaules et un peau un peu bronzé à cause du climat. Cara avait fait le même regarda, avait les mêmes cheveux et son teint était similaire à Amanda. Un autre souvenir que John avait oublié.

Lorsqu'il était avec Cara, John avait des flashbacks qui lui revenaient. Ce baiser en était un bon exemple. Un autre était lorsqu'il était dans la voiture et qu'il conduisait. Le profil de Cara alors qu'elle regardait à l'extérieur, réfléchissant à ce qu'ils allaient faire, comment le faire, pensant aux otages, aux vies à sauver... c'était exactement la même façon de penser, la même façon de s'assoir, de se tourner de profil, d'appuyer sa tête dans le creux de sa main pour mieux réfléchir...

John leva la tête et il fut aveuglé par le soleil pendant 2 secondes. Il regarda à nouveau Cara et il lui fit un demi-sourire. Amanda aurait compris que John était en train de lui dire, allons-y, continuons cette mission et allons sauver ces femmes.
Revenir en haut Aller en bas
Cara Mallory
    MEMBER ▌ Scientifique.

MEMBER ▌ Scientifique.
avatar

▐ MESSAGES : 81
▐ AGE : 26
▐ WHERE ? : Nice
▐ INSCRIPTION : 05/01/2011
▐ EQUIPE : Scientifique
▐ GRADE : Chercheur

MessageSujet: Re: La rencontre   Jeu 21 Avr - 15:46

Cara marchait dans la rue à côté de John, malgrés une température estival, elle pprtait des manches longues mais elle avait évité le col roulé. De toute manière la plupart des cicatrices ne se trouvaient pas à ce niveau. Elle était concentré le bruit de ses talons, grâce à se bruit répététif elle n'était pas en train de paniquer. Par contre, John n'arrêtait pas d'observer tout le monde c'était même lui qui dirigeait Cara à travers les rues.

Cara sentait le stress de John, il semblait même avoir repérer quelque chose mais elle n'y fit pas attention ou plutôt elle fit semblant. Il valait mieux pas faire remarquer qu'on l'avait remarquer, en plus qui sait que ce n'était pas de la simple angoisse. Elle sentit John la pousser légèrement dans une direction elle se laissa faire. Elle vait quelque chose sur elle pour se défendre, inconsciement elle passa sur la manche de sa veste, à l'interieure une fine lame se cachait. John la poussa encore un peu vers une boutique de vêtement pour homme.

-Embrassez moi.

Cette phrase fit un électro choc à Cara. Elle resta bête et ne su rien dire. Elle savait que c'était pour faire diversion, mais quand même c'était un choc. Depuis combien de temps était elle restait stupéfaite, elle n'en savait rien. Au bout d'un temps assez court mais qui dura pour Cara une éternité, John prit les devant et l'embrassa. Cara se laissa faire avec une plus grande facilité qu'elle n'aurait cru. Au fond elle même, elle n'aurait pas dit non pour une autre divertion. John s'éxcusa et Cara toujour à moité dans les nuages baissa juste la tête pour dire qu'elle comprenait.

Le danger écratait si il avait été réelle. John la regarda intensément comme perdue dans le plus profond de ses souvenirs. Il était tellement gentils. Cara souria la jounée commençait pas trop mal, avec un peu de chance le rendez vous se passerai trés bien. Commencer bien avait elle dit... Elle changea d'avis en voyant derrière John, Cole son ex fiancé et le père de sa fille.

-Pitié pas lui.

Dans sa voix, elle montrait plus de l'exaspération, c'est vrai que devant sa fille, ils étaient comme des amis en apparence. Mais sans Galatée, vallait mieux les laisser seules. Peut être ne l'avait il pas vu. Espoir déçu.

-Cara, tiens que fais tu en ville. Toujours en séance Psy ? Tu sais que bientôt on doit passer devant le juge pour la garde de Galatée. Et tu sais très bien qu'il ne confiront pas une enfant à une folle qui croit à la conspiration.

Dans la tête de Cara une idée lui traversa l'esprit pendant un moment. Et si elle lui enfonçait la lame de poignard. Cara respira calmement elle aurait aimé lui rétorquer le même de chose, mais elle n'avit jamais eu assez de courage pour ça. Elle se souvena de John quand Cole lui demanda de le présenter.

-John, je vous présente mon ex fiancé et le père de ma fille, le Lientenat Cole Patterson. Cole voici John kelly, désolé je ne vous ai jamais demander votre grade.
Revenir en haut Aller en bas
John Kelly
    MEMBER ▌ Lieutenant.

MEMBER ▌ Lieutenant.
avatar

▐ MESSAGES : 66
▐ INSCRIPTION : 08/07/2010
▐ EQUIPE : à remplir
▐ GRADE : à remplir

MessageSujet: Re: La rencontre   Jeu 21 Avr - 17:27

Lorsque le regard de Cara se changea, il commença à avoir peur de l’avoir offusquée. Mais quand elle se tourna la tête et qu’elle chuchota : pas lui, John se retourna pour voir à qui elle faisait référence. Il s’agissait d’un homme, d’apparence normal mais avec une technique de marche qui ne pouvait trahir sa pensée : un militaire.

John se demanda quel lien pouvait-il avoir avec Cara. Mais rapidement, alors qu’il lui parlait de leur fille, John eut réponse à ses questions. Par contre, le reste de son intervention fit bouillir le sang de John. Cole, comme semblait le nommer Cara, commença à insulter son ex fiancée au sujet de sa folie et que le juge refuserait la garde à la scientifique. Ses oreilles se bouchèrent et John n’écoutait plus la conversation. Vivre une rupture était une chose, mais vivre une rupture et vouloir écraser son ex de façon gratuite, ça en était une autre.

Plus Cole parlait, plus John espérait, pour Cara, qu’il ne les avait pas vu en train de s’embrasser. Cela aurait donné des munitions à son ex, munitions qu’il ne semblait pas avoir de besoin pour rabaisser Cara.

Cara prit alors la parole. John ne comprit pas très bien le début de la phrase. Du coup, le son de la voix de Cara se fit à nouveau entendre et John était de retour à la réalité. Il secoua la tête en signe de ni oui ni non et il ajouta :

- Je suis également lieutenant.

Cole présenta sa main pour que John le lui serre, mais ce dernier la regarda pour ensuite regarder Cole dans les yeux. Le soldat était à nouveau de retour derrière le regard de John. Un regard froid, sévère et juste, des yeux qui voulaient comprendre à qui il faisait face. Sans attendre de réponse de la part de Cole (réponse verbale ou physique), John enchaina :

- Je constate à regret que votre compagnie a oublié de vous apprendre le savoir vivre

Peut-être que les parents du principal intéressé étaient en cause également, mais l’armée devait être en mesure de redresser ces écarts de parcours. Maintenant, quel genre de soldat est-ce que Cole paraissait aux yeux de John? Un homme égocentrique, qui a de sérieux problèmes personnels et qui rabaissait les plus faibles pour tenter de remonter son image. C’était bien peu pour le moment, mais il allait voir la réaction de Cole pour continuer son analyse. Il ne serait guère surpris de constater qu’il était également un snob et une personne qui a plus de paroles que d’actions. John ajouta avec sarcasme :

- Vous avez raison Monsieur, toutes les jeunes femmes de 15 ans parlent de complot de kidnapping. J’ai moi-même deux jeunes filles et j’ai déjà un goût amer à sentir cette période qui approche. Pour que les autres croient en leur théorie de complot, elles vont même jusqu’à s’arracher des lambeaux de peau et se brûler sur tout le corps seulement pour que les croit.

Les cicatrices ne mentent pas. Par contre, malgré cet excès de colère, John resta diplomate, digne et poli. C’était une marque de savoir-vivre qui le décrivait à la perfection. Il faisait toujours preuve de respect, mais envers l’ennemi. Par contre, à voir comment Cole traitait son ex fiancé, ce dernier ne semble respecter personne d’autre à part lui-même. Il aurait été facile pour John d’ajouter un tas d’insultes pour salir Cole, mais cela ne servirait qu’à jeter de l’huile sur un feu que Cara devrait faire face à la suite de tout cela.

Au plus grand désarroi de Cara, même si John et la scientifique trouve réponse à leur enquête, étant donné que peu de personnes sont au courant de cette opération, il se pourrait très bien qu’un juge ne parvienne à croire la vérité. C’était le quotidien que John devait vivre chaque jour, même si personne ne savait ce qu’il faisait réellement, il ne pouvait se servir de ses missions pour justifier ses actions…

Il attendit que Cole réagisse à ses propos. De toute évidence, John avait répondu ainsi pour deux choses : un Homme qui savait vivre ne parlait jamais de la sortes à une Femme et puis, il voulait que Cole se concentre sur John plutôt que sur Cara.
Revenir en haut Aller en bas
Cara Mallory
    MEMBER ▌ Scientifique.

MEMBER ▌ Scientifique.
avatar

▐ MESSAGES : 81
▐ AGE : 26
▐ WHERE ? : Nice
▐ INSCRIPTION : 05/01/2011
▐ EQUIPE : Scientifique
▐ GRADE : Chercheur

MessageSujet: Re: La rencontre   Ven 22 Avr - 11:52

Cara regarda la scéne avec attention, jamais personne n'avait vraiment pris sa défense. Quand certains le faisaient c'était plus pas gentillesse et sans grande conviction car eux même ne la croyais pas. Pour une fois Cole se trouvait en face d'un égal, quand elle l'avait rencontré, il avait été si gentils que Cara en avait oublié ses problème, mais avec l'arrivée de la maternité Cole et elle même avait de nouveau changer. Cara savait très bien qu'il aurait préféré un fils, mais elle avait eu une fille.

Cara attendit la réaction de Cole, qu'allait il répondre ? Au plus grand etonnement de celle ci, Cole ne sembla pas être surpris par la déclaration de John. Il est resté tout aussi calme. Il jeta un coup d'oeil sur Cara, impassible et à la fois dnagereux pensa t'elle.

-Je sais qu'elle même n'a pas pu se faire ça, mais je ne crois pas au complot, elle est sans doute tomber sur un psychopathe, elle devrait arrêter de penser à ça et oublié, ça ne lui apportera que des ennuies.

Cara ne fit pas attention et se lacha, comme d'habitude il croyait que c'était peine perdu, que sa soeur était morte. Que se qu'elle avait imaginé au sujet de l'armée n'était qu'un mensoge. Elle sentit John la retenir légèrement. Ce geste la ramena à la réalité, elle n'allait quand même pas faire une scène sur la voie publique. En plus il avait un rendez vous important.

-Question Cara, tu te promènes toujours avec une armes ? Et juste le temps de récupérer Galatée essayer de la protéger un maximum, au moins.

Pour une fois il n'avait pas eu l'air sacarstique, il y avait même l'air sérieux. Mais au fond de Cara elle bouillonnait, menaçait t'il sa fille ? Cara se sentit vraiment mal, si elle perdait Galatée comment ferait elle. Elle allait se battre jusqu'au bout pour elle. Cara se sentait également humilier. Que penserait John d'elle à partir de maintenant, sans doute comme une pauvre victime et seulement ça.

-John faudrait qu'on y aille, on va être en retard.

Cara voulait en finir avec cette rendontre, elle avait d'autre problème à régler.
Revenir en haut Aller en bas
John Kelly
    MEMBER ▌ Lieutenant.

MEMBER ▌ Lieutenant.
avatar

▐ MESSAGES : 66
▐ INSCRIPTION : 08/07/2010
▐ EQUIPE : à remplir
▐ GRADE : à remplir

MessageSujet: Re: La rencontre   Dim 24 Avr - 5:02

Un psychopathe? John leva un sourcil et il était l'homme le plus étonné de monde... Un psycopathe? Wow... ou avait-il été chercher cela:

- Monsieur, admettons la thèse du psychopathe, est-ce qu'il a été retrouvé? L'avez-vous intérrogé? Vous faites davantage de spéculation, vous qui n'avez pas vécu sa capture ni sa détention.

Non mais sérieusement, d'ou sortait cet abruti? Et il se disait soldat. Il était tout simplement trop idiot pour pouvoir avoir été sur le terrain. John ajouta:

- Avez-vous déjà fait des missions de combat, sur le terrain? Avez-vous déjà entendu le bruit d'une bombe qui arrache les membres de votre ami? Les cris de douleurs d'un compagnon mourrant atteint mortellement au foie? Avez-vous déjà intérrogé par l'ennemi pour vous soutirer de l'information? Je ne sais pas pour vous, mais pour ma part, chaque nuit que je dors, j'entends les cris de chacune des personnes que j'aurais pu sauver, chacun de mes amis tombés au combat et c'est drôle, je pense que je vais m'en souvenir toute ma vie, il est impossible d'en revenir...

John se tourna vers Cara. Il n'avait pas besoin de ses talents de soldat pour savoir qu'elle s'apprêtait à lui sauter à la gorge. Il lui saisit doucement le coude et il la tira doucement vers lui.

Du coup, Cole se tourna vers Cara et il lui parla d'armes de de Galatée. Cara lui avait dit qu'elle avait une fille et John fit rapidement le lien. Cette fois-ci, John étudia la façon dont Cole lui avait dit cette dernière phrase. Était-ce de l'humiliation, un avertissement? Non, il ne pouvait être sincère avec Cara, il la méprissait trop pour tenir à elle. John ne connaissait sa relation avec sa fille, mais pourquoi Cole ajoutait une chose de la sorte.

Cara lui tira le bras mais John fit un pas vers Cole. John était un peu plus grand que lui. En guise de réponse, John porta, d'un geste vif, sa main au dos de Cole et il y sortit un revolver. D'un geste rapide, il fit tomber le chargeur, voler la balle de la culasse et sortit la chienne du canon. L'arme était, pour un certain moment, inopérable.

- Est-ce que le fait d'être soldat vous donne le droit d'être méprisant avec votre ex-femme? Êtes-vous un homme instable psychologiquement étant donné que vous vous promenez avec une arme? Bonne journée, Lieutenant.

John lança l'arme de Cole dans la poubelle publique. Un bruit de métal sourd se fit entendre. Il tourna les talons et il suivit Cara tout en gardant un oeil sur Cole, advenant une frustation soudaine de sa part. Il chuchota à Cara dans l'oreille:

- Il y a un ou deux petites choses que je vais devoir vous dire sur moi.
Revenir en haut Aller en bas
Cara Mallory
    MEMBER ▌ Scientifique.

MEMBER ▌ Scientifique.
avatar

▐ MESSAGES : 81
▐ AGE : 26
▐ WHERE ? : Nice
▐ INSCRIPTION : 05/01/2011
▐ EQUIPE : Scientifique
▐ GRADE : Chercheur

MessageSujet: Re: La rencontre   Dim 24 Avr - 20:48

Cara rester bouche bais devant John. Il avait agit avec tant de naturel, elle svait que Cole se balladait toujours avec une arme, mais dans un lieu publique autant fréqenté c'était peut être un peu trop. Elle avait reconnu le militaire qu'était John dans sa façons de démonter l'arme. Elle se souvenait de son père et de Malik en train de démonter les armes de la maison pour les nettoyer. John prenait vraiment à coeur cette affaire, tellement que Cara commençais à douter. Elle envoya cette idée au fin fond de sa tête, c'était idiot de pensée ça, il lui venait en aide c'est tout. Cette atitude avait été tellement rare pour Cara, qu'elle la trouvait suspecte.

Cara oblia cette pensée et revint à la réalité qui se passait devant ses yeux. Cole avait l'air furax d'avoir était pris au dépourvu comme ça et surtout humilié. Des passants c'étaient arrêtés pour voir la scène, si bientôt ils n'arrêtaient pas, la police viendrait bientôt mettre son nez dans l'histoire. Le regard de Cara fut alors attirée par une voiture aux vitres tintés à l'autre bout de la rue. "Tu deviens paranoïaque ma fille", se dit elle. Elle avait tellement envie d'avoir des réponses qu'elle commençait à pensée que Cole avait sans doute raison.

John arriva vers Cara et lui fit un signe d'avancer, la confrotation des mâles dominants étaient terminé et surtout un peu trop à l'intention de tout le monde. Il se pencha vers Cara et lui chuchota qu'il devait lui des petites choses sur lui. De petites choses ? Cara pensa que c'était un euphémisne.

-Ha bon ? Vous croyez ?

Avec un peu de chance, ils arriveraient en avance au lieu de rendez vous et en attendant l'informateur, John et elle pourrait discuter tranquillement. Et qui sait, peut être faudra de nouveau faire diversion. Non, fallait pas trop espérer.

Alors qu'ils s'éloignaient de là, Cara, poussait par la curiosité, ne pu s'empêcher de fixer son ex fiancé. Il se dirigeait vers la voiture étrange qu'avait déjà remarquer Cara. La portière souvrit pour laisser sortir une femme au cheuveux noir jais très long et surtout au regard froid. Elle laissa entrer Cole dans la voiture. Cette dernière s'aperçu que Cara l'observait. Elle ne fit rien de particulier mais malgré cela Cara sentit des frissons lui parcourir le corps. Elle était tellement concentrer sur la scène qui venait se dérouler sous ses yeux qu'elle trébucha sur une marche. John la rattrapa de justesse, mais l'image de cette jeune femme lui disait quelque chose, mais quoi ? Ca elle l'ignorait. Vivement qu'elle arrive au rendez vous pour pouvoir se concentrer sur autre choses.
Revenir en haut Aller en bas
John Kelly
    MEMBER ▌ Lieutenant.

MEMBER ▌ Lieutenant.
avatar

▐ MESSAGES : 66
▐ INSCRIPTION : 08/07/2010
▐ EQUIPE : à remplir
▐ GRADE : à remplir

MessageSujet: Re: La rencontre   Mer 27 Avr - 15:16

John entra le premier dans le restaurant. Un coup d'oeil rapide lui permit de constater que son contact n'était toujours pas arrivé. Il regarda sa montre pour constater qu'ils avaient 10 minutes d'avance, ce qui pourrait expliquer que Trevor ne soit pas là.

Une serveuse vint à leur rencontre. Elle leur demanda si c'était pour deux, mais John lui répondit qu'ils auraient besoin d'une table pour quatre. Elle hocha la tête et elle les dirigea vers une table dans le coin de la pièce. John remercia la jeune femme et il s'assit.

John constata qu'il n'y avait pas vraiment beaucoup de monde dans le restaurant, ce qui était bien. Avant de s'assoir, il demanda à Cara de bien vouloir prendre la chaise qui était dos au mur. Il s'agissait d'une précaution que John prenait, il se mettait toujours dos à la pièce. S'ils étaient suivis ou bien si quelque chose se produirait, il allait être entre Cara et le danger, lui servant de protection.

John s'assit après que Cara s'était assise. Il ne prit pas le temps d'ouvrir le menu, préférant attendre que Trevor vienne à leur rencontre. Et puis qui sait, peut-être que le tout se déroulerait rapidement. Faut dire qu'à l'heure qu'il était, John n'avait pas vraiment faim pour le moment.

La serveuse revint avec deux verres d'eau et elle disparut aussitôt avec un sourire. John regarda Cara et il lui dit:

- Bien, maintenant que j'ai rencontré votre ex fiancé, il y a-t-il une autre personne hostile qui pourrait nous tomber dessus?

La rencontre s'annonçait riche en renseignements. John comme Cara, les deux devraient faire part de prudence et surtout, bien ouvrir leurs oreilles pour ne pas perdre une bride d'information que Trevor allait leur transmettre.
Revenir en haut Aller en bas
Cara Mallory
    MEMBER ▌ Scientifique.

MEMBER ▌ Scientifique.
avatar

▐ MESSAGES : 81
▐ AGE : 26
▐ WHERE ? : Nice
▐ INSCRIPTION : 05/01/2011
▐ EQUIPE : Scientifique
▐ GRADE : Chercheur

MessageSujet: Re: La rencontre   Mer 27 Avr - 19:47

Cara essaya d'oublier l'altercation avec son ex et John. Il fallait aller de l'avant et se concentrer sur la rencontre qui aller venir. John et elle pénétrèrent dans un petit restaurant assez discret. Pour être sincère si John n'avait pas été là elle ne l'aurait jamais remarquer. John entra le premier et après un regard circulaire et rien d'autre Cara compris que l'informateur n'était pas encore là.

Une serveuse arriva à leur rencontre pour les diriger vers une table. John l'invita à s'asseoir contre le mur. Cara était contente de ce choix, ainsi elle n'avait pas besoin de s'inquièter de qui aller venir dans son dos. John était quelqu'un de très prévenant, il saurait la protéger en cas de danger.

John demanda simplement deux verres d'eau. C'est vrai que toute cette histoire lui avait donné soif. Elle observa un instant le monde qui se trouvait dans le restaurant. A part les trois employés visbles et une dizaine de clients, on ne pouvait pas dire qu'il y avait foule. John regarda Cara et lui posa une question, Cara lui répondit avec un léger sourire :

-Non, personne d'autre d'hostile, à part peut être mes anciens ravisseurs.

Cara joua légèrement avec le verre. Bientôt les premières réponses arriverait. Pour Cara c'était un véritable aboutissement. Mais inconsciement elle se demandait si bientôt tout n'allait pas s'écroulait. Elle se faisait peut être une fausse joie.

-Avant que votre ami arrive. Vous vouliez me parler de certaine chose vous concernant. Votre femme ou autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
John Kelly
    MEMBER ▌ Lieutenant.

MEMBER ▌ Lieutenant.
avatar

▐ MESSAGES : 66
▐ INSCRIPTION : 08/07/2010
▐ EQUIPE : à remplir
▐ GRADE : à remplir

MessageSujet: Re: La rencontre   Mer 27 Avr - 20:31

John resta un peu surpris de la question de Cara. Il était vrai qu’il avait ouvert la porte, mais lorsqu’elle lui demanda pour sa femme, John fixa Cara quelques secondes, stupéfait de sa question.

Le sang de John fit un tour. Il sentit même les battements de son cœur sur sa tempe. À dire vrai, John ne pensait pas parler de sa femme, mais puisqu’elle en parlait, John allait devoir dire quelque chose :

- Non, c’est que …

John reprit une pause. Il devait penser à ce qu’il voulait dire, ne pas se perdre dans ses idées. La mort de sa femme était son pire ennemi. Quand il y repensait et repensait à nouveau, il perdait son esprit et il s’égarait.

Pour perdre du temps, il fit tournoyer son verre et il regardait le liquide tourner dans le contenant. Il tentait de repenser à ce qu’il voulait dire :

- Non, je voulais vous dire que… En fait, Cara, il faut que vous sachiez que je ne suis pas un soldat ordinaire. Je suis Canadien et dans mon pays, il y a un programme de formation d’élite, c’est un programme internationale. En fait, les soldats qui font ce programme deviennent plus que de simple soldats… ce sont des tueurs de soldats. Voilà ce qui explique pourquoi il a été facile pour moi de trouver l’arme de Cole et voilà ce qui explique pourquoi il a été rapide pour moi de retrouver les traces de votre passé.

Pour prendre une pause, John prit une gorgée d’eau. Il se tourna pour regarder si son contact était arrivé et non, toujours rien. Il consulta sa montre, un peu nerveusement. Il releva ensuite les yeux vers Cara avant de lui dire :

- Pour ma femme… c’est un peu plus compliqué. Elle se nommait Amanda Peers et elle a fait le même programme de formation que moi. J’ai même fait quelques missions avec elle.

Irak, Iran, Turquie… John en connaissait pas mal dans ce coin. Pour lui, tous les pays se ressemblaient, seul le peuple était différent :

- Et puis elle est tombée enceinte de Mary, notre deuxième fille.

Oui Mary, elle qui ne pouvait pas comprendre pour le moment, du haut de ses 4 années de vie. Elle ne comprenait pas pourquoi Helen n’était pas sa vraie mère, mais plutôt sa tante. John pianotait sur la table avec ses doigts et il ajouta :

- Enfin bref, elle n’y a pas survécu… seule

John ne disait pas toute l’histoire. C’était de sa faute si elle était seule à ce moment, c’était de sa faute s’il n’avait pas pu être là à cet instant cruciale, tout était de la faute à John et il le savait :

- Elle était une femme magnifique, une mère extraordinaire et une épouse merveilleuse… mais tout cela est terminé, j’ai eu ma part de bonheur

C’était encore plus difficile de raconter cela à Cara, car cette dernière lui ressemblait terriblement. John, qui fixait Cara, avait l’impression de retrouver sa femme pendant un instant. Elles avaient les mêmes yeux, les mêmes bouches, les mêmes cheveux… La ressemblance était telle que John lui-même se confondait.

John leva doucement la main et quand elle était un peu trop haute par rapport à la table, il serra son poing et il retira sa main pour reprendre son verre
Revenir en haut Aller en bas
Cara Mallory
    MEMBER ▌ Scientifique.

MEMBER ▌ Scientifique.
avatar

▐ MESSAGES : 81
▐ AGE : 26
▐ WHERE ? : Nice
▐ INSCRIPTION : 05/01/2011
▐ EQUIPE : Scientifique
▐ GRADE : Chercheur

MessageSujet: Re: La rencontre   Mer 27 Avr - 21:17

Cara souria intérieurement sur la situation. En une seule petite phrase, elle avait l'impression de lui avaoir demander de révéler un secret d'état. Elle voyait bien qu'il se sentait mal à l'aise. Depuis qu'elle avait vu les photos de sa famille sur la table de chevets elle s'était demandé si la cause de sa souffrance n'était pas sa femme.

Elle pensa que son instinct l'avait trompé quand il commença à parler de sa formation, c'est vrai qu'il n'y avait rien comme fierté d'avoir été entrainé à tuer des personnes eux même entrainer à faire la même chose. N'avait elle pas peur elle même d'entre une ? Puis John enchaina avec le fait que sa femme avait été au même endroit que lui. Et qu'elle était morte en couche, Cara se sentit mal, elle avait peut être réouvert une veille blessure. C'est vrai qu'elle en pouvait pas imaginé que l'on meurt comme ça à une époque où la technologie et la médecine sont au plus haut, surtout qu'elle avait survécu à des mission bien plus dangeureuse.

Amanda, un si jolie prénom, elle aurait aimé la connaitre. Elle avait rendu John heureux, lui avait donné une famille. Elle devait être quelqu'un de très bien. C'était souvent c'est gens là qui disparaissait trop tôt. Sa soeur Gilliane était comme ça. Tout le monde l'apréciait, elle était la bonté et douceur même, Cara n'était que la jumelle forte, le pilier. Même encore maintenant on la comparait à elle, à une époque elle avait pensé qu'elle aurait du rester là bas et que Gilliane aurait du s'échapper.

-Je pense savoir ce que vous ressentez, quand je suis revenue, ma famille était détruite. Je pense qu'ils m'ont même reproché que se soit moi qui est survécu. Quand on a enterré le cerceuil vide de Gilliane, c'est une partie de moi qui est morte.

Cara avait l'impression que John ne croyait plus en l'espoir et au bonheur, se rattachait il à cette mission pour faire quelque chose de bien. Cara tendit une main rassurante sur celle de John. Puis avaec un sourire chaleureux elle lui dit doucement :

-Vous aurez de nouveau droit au bonheur, Tout le monde y droit. J'espère aussi l'avoir.

Pendant un moment John paru perdu dans ses pensée. Il était partie comme dans un autre monde, un monde où seule amanda avait le droit d'y être; Qui était elle pour vouloir s'imitier dans sa vie. Elle retira sa main elle vit John approchait la sienne de son visage puis il la retire comme si il s'érait brulait. Cara fit comme si elle n'avait rien vu. L'atmosphère pesant s'enleva au tintement de la cloche d'entrer du restaurant. Bientôt elle aurait des réponses.
Revenir en haut Aller en bas
John Kelly
    MEMBER ▌ Lieutenant.

MEMBER ▌ Lieutenant.
avatar

▐ MESSAGES : 66
▐ INSCRIPTION : 08/07/2010
▐ EQUIPE : à remplir
▐ GRADE : à remplir

MessageSujet: Re: La rencontre   Jeu 28 Avr - 16:01

Cara tenta de ramener John sur le droit chemin. Cependant, John savait que pour lui, il était vraiment trop tard. Combien de fois sa soeur Helen l'avait sorti de cet enfer, combien de fois il avait espéré être tué dans une mission... John ne les comptait plus...

John regarda Cara qui leva la tête au son de la cloche. Il y avait-il un danger ou bien Trevor venait d'entrer dans la pièce. John retourna la tête et il vit la tête de son ami. Il aurait été un peu difficile pour lui pour cacher son allure de soldat: grand, costaud... s'il n'avait pas été soldat, on aurait pu le confondre avec un boxeur.

John fit un signe de la tête à Trevor qui lui rendit. Ce dernier traversa la pièce, malette à la main. John se leva et donna une rapide poignée de main à John. Trevor se tourna vers Cara et il demanda à John si c'était la femme qui lui avait parlé. D'un signe de la tête, John affirma cette hypothèse. La relation entre John et Trevor était professionnelle et avec respect. Par contre, il aurait été difficile de voir ces deux hommes sortir dans un bar un samedi soir.

En s'assoyant, Trevor commença:

- Je suis pose que vous avez des questions mademoiselle?

L'informateur regardait Cara, en attendant qu'elle le questionne. De son côté, John gardait une oreille attentive à la conversation, mais il regarda la pièce pour s'assurer de ne pas avoir été suivi.
Revenir en haut Aller en bas
Cara Mallory
    MEMBER ▌ Scientifique.

MEMBER ▌ Scientifique.
avatar

▐ MESSAGES : 81
▐ AGE : 26
▐ WHERE ? : Nice
▐ INSCRIPTION : 05/01/2011
▐ EQUIPE : Scientifique
▐ GRADE : Chercheur

MessageSujet: Re: La rencontre   Dim 1 Mai - 12:42

Cara sentit son coeur manqué un battement. L'informateur de John était arrivé, il avait vraiment l'air d'un soldat, grande stature, cheveux coupé voire même plutot rasé. Elle reconnaissait bien l'allure militaire, son père gardé cette même prestence quand il rentrait de mission. Malik l'avait aussi maintenant. Seule Sacha son petit frère semblait ne pas avoir hérité de cette rigueur militaire, peut être était ce du fait que ses parents étaient devenus plus laxiste après son enlèvement.

Cara remarqua que l'informateur portait une malette, elle la vit comme la boite de Pandore, mystérieuse, dangeureuse mais dont la curiosité voulait qu'on l'ouvre. Elle espérait que dedans les réponses qu'elle cherchait depuis des années s'y trouvait. Il arriva vers John et Cara, et d'une voix sobre très professionnel, il demanda si c'était la personne dont il avait entendu parlait. Sur ce coup Cara se sentit comme une bête de foire, était elle si exceptionnelle, si rare ? La relation qu'entretenait John et le dit Trévor semblait que professionnelle, rien à voire avec de l'amitié.

Trévor ouvrit la conversation avec une question simple et à la fois difficile.

-Je ne sais pas par quoi vraiment commençais, il y en tellement.

Plein de questions arrivaient dans la tête de Cara, pourquoi elle ? Est ce que ça existait vraiment ? Qu'elle en était le but ? Depuis combien de temps cela existait il ? C'était pratiquement que des questions pour lesquelles une réponse lancé d'autre série de questions. Un peu comme l'éclosion d'une souche de virus. Elle regarda John d'un coup d'oeil rapide, comme pour la rassurer. Il était en train de surveiller un peu les alentours du café, mais Cara savait qu'il gardait une oreille attentive sur la conversation.

-Je voudrais déjà savoir si d'autre histoire comme la mienne à exister, et si c'est le cas pourquoi moi ?


[Désolé du retard]
Revenir en haut Aller en bas
John Kelly
    MEMBER ▌ Lieutenant.

MEMBER ▌ Lieutenant.
avatar

▐ MESSAGES : 66
▐ INSCRIPTION : 08/07/2010
▐ EQUIPE : à remplir
▐ GRADE : à remplir

MessageSujet: Re: La rencontre   Lun 2 Mai - 14:47

Trevor leva les épaules et il dit:

- Je ne sais pas. Cependant, il serait très peu probable.

Il reprit sa valise et, après avoir écarté quelques verres et ustensiles de la table, il la déposa sur la table. Un déclic typique d'un verrou qui s'ouvrait se fit entendre. Trevor y plongea la tête pour finalement y ressortir avec un dossier écrit «top secret» sur la couverture. Il tendit le dossier à John qui le regarda avec un air étrange. En guise de réponse, Trevor lui dit:

- Je suis peut-être dans l'illégalité, mais je ne suis pas autorisé à donner ce genre de document à une civile

John saisit le dossier et il le tendit immédiatement à Cara sans prendre le temps de l'ouvrir. Trrevor enchaina:

- Dans son dossier, il est écrit qu'elle était prise dans une grotte dans le désert du Nevada. Le FBI n'a pas pu la trouver car elle était dans la zone militaire sécurisée, donc seul les soldats pouvaient y entrer.

Prochaine destination de John et Cara, le désert du Nevada. John demanda:

- Qui commande cette opération?

Trevor haussa les épaules en disant:


- Il n'y a pas le nom du commandant, mais de toute évidence, l'armée y est impliquée.


L'armée... pourquoi cela ne surprenait pas John. Elle avait beau dire ne rien savoir, il y avait toujours une implication de l'armée américaine dans tout ce qui était... peu conventionnel. John regardait maintenant Cara et attendait voir si elle allait poser des questions supplémentaires ou bien si elle allait se contenter du rapport.
Revenir en haut Aller en bas
Cara Mallory
    MEMBER ▌ Scientifique.

MEMBER ▌ Scientifique.
avatar

▐ MESSAGES : 81
▐ AGE : 26
▐ WHERE ? : Nice
▐ INSCRIPTION : 05/01/2011
▐ EQUIPE : Scientifique
▐ GRADE : Chercheur

MessageSujet: Re: La rencontre   Lun 2 Mai - 17:29

Il serait peu probable, cette phrase résonna dans sa tête. Elle voyait déjà le coup arrivé, on allait encore la traité de paranoïac. Mais en y réflichissant si c'était que de la paranoïa et de la spéculation, John ne l'aiderai pas autant et elle n'aurait pas Trévor devant elle. Cara se ressaisi, elle avait peur et c'était normal.

Trévor posa alors sa malette sur la table, Cara la voyait comme une malle au trésor renfermant peut être des indices, pas toute la véritée, mais les clefs permettant d'y accéder. Trévor en sortit un dossier, il ressemblait à tout ceux trainant sur le bureau de son père, de sa mère et du SGC et de la zone 51. Son coeur s'accéléra quand elle entendit que logiquement elle ne devrait pas avoir accés à ce dossier mais avant même qu'elle ne réplique John le prit et lui tendit.

Elle l'ouvrit et d'une oreille, elle entendit l'expliquation de Trévor sur l'endroit où on l'avait récupéré. Elle avait encore l'impression de sentir le sable brulant sous ses pieds. Bien sûr que c'était bloquée, elle se trouvait en zone militaire et donc plus facile à cacher.

John regarda Cara à la recherche d'émotions. Elle le fixa dans les yeux, c'était un début et d'un signe de tête elle remarcia John. Cara se tourna vers Trévor.

-Est ce qu'il y a d'autre affaires comme la mienne ? D'autres filles enlevées et torturées comme moi ?

Elle se souvenait des autres filles enfermée avec elle, bien que séparée, elle arrivait à les entendres elle en avait même aperçu une. Elle regarda John droit dans les yeux.

-Quel est la prochaine étape John, une virée dans le désert du Nevada.
Revenir en haut Aller en bas
John Kelly
    MEMBER ▌ Lieutenant.

MEMBER ▌ Lieutenant.
avatar

▐ MESSAGES : 66
▐ INSCRIPTION : 08/07/2010
▐ EQUIPE : à remplir
▐ GRADE : à remplir

MessageSujet: Re: La rencontre   Lun 2 Mai - 19:28

Il y avait-il d'autres femmes dans sa situation. En signe de réponse, l'informateur baissa la tête et il ajouta:

- À ce jour, vous êtes la seule qui s'est échappée

John leva la tête d'un bond. Il demanda:

- Il y a donc d'autres femmes

Trevor garda le silence. De toute évidence, il savait quelque chose mais il ne voulait pas parler. Cela brûlait John de voir que son contact savait mais qu'il ne parlait pas. Oui, la prochaine étape de John et Cara allait être le désert, mais avant, il voulait savoir sur quoi il allait tomber.

- Qu'est-ce qu'ils font aux femmes? Pourquoi les capturent-ils?

Toujours pas de réponse. Mais cette fois-ci, Trevor semblait plus dans l'embarras que dans le déni. Il devait s'agir d'un secret de polichinel, certains soldats savaient que l'armée capturait des femmes, mais personnes en parlaient. Dans son travail, John agissait de la même façon, il ne parlait pas de ses opérations, mais les siennes au moins, elles servaient à sortir des gens de l'enfer, pas de les entrer. John ajouta avec une pointe de sévérité, mais pas agressif:

- Trevor!!

- Ça va... oui il y a d'autres femmes, mais je n'ai pas la moindre idée de ce qu'ils leur font. On raconte qu'elles sont torturées, battues, violées et certaines tuées, mais on n'entend jamais parler de la raison ou bien si elles y ressortent. D'ailleurs, Cara Mallory n'aurait jamais dû en sortir.

John pensa à ce que Trevor venait de dire, jamais dû en sortir. Le lieutenant prit une gorgée d'eau et, lorsqu'il avait le verre dans la bouche, Trevor regarda l'heure sur sa montre. John s'arrêta net. Il demanda:

- Qu'est-ce que tu as fait?

Trevor leva un sourcil. Il leva les épaules et il dit:

- Moi? Rien, je doit retourner au boulot après.

Non non non... il y avait quelque chose. D'un geste vif, il retira le dossier des mains de Cara sans lui demander. Il tourna quelque page avant de tomber sur la page du rapport. John avait connu Trevor en Irak alors que sa base était celle d'Allemagne. Par contre, cela ne remonte qu'à 6 ans. Avant, il lui parlait souvent des casinos du Nevada... Voilà, John trouva la phrase qu'il cherchait, la liste des soldats qui avait trouvé Cara. une liste de 8 soldats, dont le dernier était Trevor Hoffman. Il reposa le dossier doucement en ne le quittant pas du regard une seule seconde. Trevor, l'informateur, avait aidé à retrouver Cara.

C'est à ce moment que la serveuse revint à la table pour prendre la commande. Alors que Trevor se tourna les yeux pour regarder la serveuse, John regarda Cara et il lui fit un signe de danger et de toute évidence, Trevor était au courant et le bâtiment était sous surveillance
Revenir en haut Aller en bas
Cara Mallory
    MEMBER ▌ Scientifique.

MEMBER ▌ Scientifique.
avatar

▐ MESSAGES : 81
▐ AGE : 26
▐ WHERE ? : Nice
▐ INSCRIPTION : 05/01/2011
▐ EQUIPE : Scientifique
▐ GRADE : Chercheur

MessageSujet: Re: La rencontre   Lun 2 Mai - 19:54

Cara aurait aimé espérer qu'il y est d'autres filles qui se soient échappées, et dans cette histoire pourquoi elle, peut être que sa fuite n'était qu'une illusion. Mais cette phrase venant de Trévor sembla bizard, il ya encore quelque temps avant sa rencontre avec John, elle ne se souvenait pas qu'elle était avec d'autres filles. Elle fixa alors Trévor mais d'une autre manière.

John s'énerva contre Trévor, cette façon de réagir, la voix, tout lui rappelait quelque chose. C'était dans le désert, il faisait partie du groupe l'ayant récupéré. John prit le dossier de ses mains. La personne devant elle était au courant, les tortures, les viols, les meutres. Elle se souvenait parfaitement de chaque épisodes, elle aurait quand même préférer ne pas se rappeler de tout.

-Mon Dieu, Pourquoi ?

Trévor ne faisait pas parti de ceux qu'ils l'avaient torturé, mais il était au courant, il avait même quotionné cette histoire. Pourquoi avait elle survécu pendant toute ces années.

-Si je ne devais pas m'enfuire, pourquoi ai je vécu toutes ces années sans entendre parler de vous.

John lui fit signe du danger, au fond de Cara elle sentit un sentiment qu'elle n'avait jamais vraiment senti. C'était un mélange de rage, de haine et d'envie de meutre. Elle avait envie d'attrapper trévor par la gorge et lui faire subur une infime partie de se qu'elle avait vécu pendant les deux années de calvaire. Le batiment était sans doute sous surveillance et personnes ne tentera rien tant qu'il y aurait des personnes innoncente, enfin elle l'espérait.

Cara passa sa main sur son bras pour en sortir le couteau qu'elle y cachait. Elle le laissa à couvert pour que seuls Trévor et John le voit.

-Avec se genre d'arme, on me torturer, je sentais sa morsure sur ma peau. Le sang, mon sang chaud coulé hors de mon corps. J'avais treize ans, pourquoi? Ma soeur est resté la bas. Si je devais pas m'enfuire pourquoi suis je toujours en vie maintenant ?
Revenir en haut Aller en bas
John Kelly
    MEMBER ▌ Lieutenant.

MEMBER ▌ Lieutenant.
avatar

▐ MESSAGES : 66
▐ INSCRIPTION : 08/07/2010
▐ EQUIPE : à remplir
▐ GRADE : à remplir

MessageSujet: Re: La rencontre   Mar 3 Mai - 6:44

Alors que Cara s'approcha de Trevor, la serveuse eu un mouvement de recul, effrayée par ce qui se passait à la table. John se leva rapidement et il sortit sa carte d'identité pour la montrer à la serveuse. Paniquée, cette dernière ne voulait que fuir en hurlant. Et puis zut, elle ne se souviendrait de rien de toute façon.

Ce petit brouhaha avait fait des vagues dans le restaurants. Des curieux commencèrent à regarder vers leurs tables et quelques-uns en profitèrent pour se lever et quitter les lieux. Pas de chance, ils étaient maintenant sous les projecteurs.

John se retourna vers Cara et il lui dit:


- Oublie le, il ne te répondra pas
.

Trop enragée, Cara l'ignorait. Pas le temps pour ça. John sortit son arme et il la pointa vers Trevor. de son autre main, il saisit Cara sous le bras et il la tira un peu plus brusquement:


- Cara, il ne te répondra pas car il l'ignore, il ne faisait qu'obéir aux ordres. Allez, viens


Plus fort physiquement que Cara, John réussit à la tirer vers l'extérieur de la table. Il poussa la mallette au loin car John savait que l'arme de Trevor s'y trouvait. Alors que John se retourna pour partir, il entendit Trevor:


- John, tu es sûr de vouloir suivre cette femme, elle doit en valoir le coup au lit? N'oublie pas que tu en as deux plus jeunes à la maison.


Une phrase de trop a été prononcée. John le soldat père de famille prit le dessus sur John le civil. Un regard froid apparu et c'est sans hésitation que John se retourna et mit une balle entre les deux yeux de Trevor. Informateur ou pas, il ne lui était plus utile maintenant.

Le coup de feu avait augmenté la panique chez les clients et les employés du restaurant. Mais, cela serait une bonne chose finalement. Car, les gens quittaient les lieux paniqués, se qui rendrait la surveillance du bâtiment plus difficile.

Tenant toujours le bras de Cara, John tenait son arme de poing dans la main gauche. Il tira, avec un peu plus de douceur maintenant, Cara avec lui. Il s'assura que Cara avait bien attrapé le dossier avant de quitter la table. Maintenant, le soldat et la scientifique se dirigeait vers les cuisines pour quitter le restaurant par l'arrière.
Revenir en haut Aller en bas
Cara Mallory
    MEMBER ▌ Scientifique.

MEMBER ▌ Scientifique.
avatar

▐ MESSAGES : 81
▐ AGE : 26
▐ WHERE ? : Nice
▐ INSCRIPTION : 05/01/2011
▐ EQUIPE : Scientifique
▐ GRADE : Chercheur

MessageSujet: Re: La rencontre   Mer 4 Mai - 8:21

Elle avait fait une bétise elle le savait, car elle n'avait vraiment pensée que se passerait il si on voyait son poignard. Elle avait laissé ses sentiment prendre le dessus, normal, elle voulait avoir des réponses. Elle les attandait depuis treize ans. John essaya de calmer la situation avec la serveuse mais cette dernière ne fut malheureusement pas coopérative, à la surprise de Cara il la laissa faire.

Avec la réaction de la serveuse, Cara remarqua que plusieurs tête s'étaient tournées vers eux, tous de plus en plus curieux de savoir qu'est ce qui se passer. Vive la discrétion dans tout ça, ils étaient maintenant sous les feux de la rampe. Malgré l'agitation qui monté autour d'eux, Cara s'en fichait, si elle devait se faire passer pour une folle qui tenter de tuer quelqu'un alors pourquoi pas tant qu'elle obtenait ses réponses.

John lui lança qu'il ne lui dirait rien, n'étant qu'un soldat, il avait obéis aux ordres. Cara l'admettait, mais il aurait venir l'aider; Elle n'était qu'une enfant à ce moment. Cette histoire lui avait volé sa soeur, sa joie, sa vie. Elle en gardait des blessures psychologique même maintenant.

John la tira doucement de la chaise pour qu'elle se lève, elle fixait le visage de Trévor, si elle avait pu lui faire savoir se qu'elle avait vécu. Les souffrances qu'elle avait endurer, pourquoi ? Cette réponses était l'une des plus cruciale. John retira la malette loin de l'accés de Trévor, une arme devait y être caché, c'était logique pour un militaire. Elle entendit alors la phrase de Trévor. Cara ne pu s'empêcher de s'empouprer de honte et de rage. Elle avait d'aller l'étrangler et de remettre les choses en places.

Elle n'eut pas à le faire, John sortit son arme et en un coup atteint Trévor et le tua du premier coup. Cara regarda la scène comme au ralenti. Le sang gicla de la blessure et augmenta la panique dans le restaurant. Cara regarda le corps de Trévor s'écraser sur le côté sans vie. Cara sentit John la tirait pour qu'il s'en ailler di'ci. La police risquant de bientôt arriver sur les lieux elle se laissa faire et tout les allèrent vers la cuisine.

Quand ils en sortirent pour arriver dans la ruelle remplis de poubelle. Elle en profita pour souffler un peu. Il y avait eu un peu trop d'émotion pour aujourd'hui. Son coeur battait à en sortir de sa poitrine. Elle avait vécu des tortures mais la mort de Trévor l'avait quand même secouer. Elle se tourna vers John, il avait l'air calme mais sur ses gardes.

-Que vas t'on faire? Il faut aller mettre en sureté votre famille, il les a clairement menacé.

Cara se sentait mal à l'idée qu'elle avait impliqué la famille de John. Il avait deux petites filles qui comptaient sur lui, en plus de cela elles n'avaient plus que lui sur terre. Elle avait peur de comment allait se finir cette histoire. Puis elle pensa à sa famille, son père était en mission ainsi que son grand frère Malik. Sa mère travaillait encore à la zone 51 et ne riquait sans doute rien là bas. Il ne restait plus que Sacha et son autre frère. Tout les deux étaient les plus exposés.

Cara regarda John, elle l'admirer de se montrer si fort, si courageux. Elle secoua la tête comme pour se remettre les idées en place. Le faux baiser, l'adrénaline de la rencontre l'avait un peu ébranler.
Revenir en haut Aller en bas
John Kelly
    MEMBER ▌ Lieutenant.

MEMBER ▌ Lieutenant.
avatar

▐ MESSAGES : 66
▐ INSCRIPTION : 08/07/2010
▐ EQUIPE : à remplir
▐ GRADE : à remplir

MessageSujet: Re: La rencontre   Ven 6 Mai - 14:39

Maintenant que la situation demeurait des plus stressantes, John marchait à l'arrière du restaurant pour se diriger vers sa voiture. Bien que le danger était toujours présent, il savait que lui et Cara ne devaient pas se mettre à courir inutilement. Une personne qui court dans la rue attire l'attention, ce que Cara et John voulaient éviter en ce moment précis.

Quand Cara lui parlait de mettre en sécurité ses enfants, il accepta de la tête. Il dit:

- Vous avez raison. Je pense que Trevor a été très clair sur ce propos.

John réfléchissait à comment faire. Les envoyer au SGC? Non, ce que John et Cara faisait ne relevait aucunement du SGC. D'ailleurs, les familles n'étaient pas acceptées dans la base. Il restait une autre possibilité:

- On va les ammener au Nevada pour quelques jours. On va louer une maison et essayé de ne pas attirer l'attention.

John avait déjà fait une chose similaire lors d'une mission au moyen-orient. Il avait dû attendre que le temps passe pendant quelques jours et l'armée avait mis à leur disposition une maison stérile pour se cacher.

Arriver à la voiture, John y embarqua et fit vibrer le moteur. Les voilà parti vers sa maison.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La rencontre   

Revenir en haut Aller en bas
 
La rencontre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stargate SGC :: Hors SGC :: Restaurants / Brasseries / Cafés / Bars-
Sauter vers: