AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Examination

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
John Kelly
    MEMBER ▌ Lieutenant.

MEMBER ▌ Lieutenant.
avatar

▐ MESSAGES : 66
▐ INSCRIPTION : 08/07/2010
▐ EQUIPE : à remplir
▐ GRADE : à remplir

MessageSujet: Examination   Jeu 31 Mar - 14:31

John entra dans l'infirmerie d'un pas lent. À première vue, personne ne pouvait voir où était situé le mal de John. Une personnes plus attentive pouvait en fait remarquer un appareil qui déplaçait le tissu au niveau du genou de John. John savait également qu'il avait une légère tendance à boiter, mais cela était à peine visible.

La salle d'attente était pratiquement vide. Quelques scientifiques et militaires étaient assis. Certains avaient en main une revue, d'autres fixaient le mur devant eux ou bien le plafond. Par chance, John avait un rendez-vous, donc il n'aurait sûrement pas à attendre bien longtemps. Il consulta sa montre pour s'assurer qu'il avait bien un cinq minutes d'avance, fidèle à son habitude.

John choisit une chaise en plein centre de la salle. Il n'avait pas apporté de lecture, ni de quoi d'autre pour se divertir. La pote s'ouvrit, et une infirmière y sortit avec un dossier. Elle sourit à un soldat. Ce dernier se leva et disparut derrière cette même porte avec l'infirmière. Il semblait avoir le bras cassé, du moins blessé. Peut-être allait-il se faire enlever son plâtre. Enfin....

La salle s'était vidé un peu. Deux autres patients avaient été appelés par le personnel médical. En fin de compte, il ne restait que trois autres personnes devant John et seulement 3 minutes s'étaient écoulées depuis son arrivée. On était bien loin du système de santé canadien. Parfois, certains patients pouvaient rester à la salle d'attente durant plusieurs heures, voir toute la nuit sans être appelé. Bon, certains allaient à l'urgence pour profiter un peu du système, tandis que d'autres pour y passer le temps (le temps à se plaindre à un médecin).

John demeura assis, sans un mot, mais son esprit était bien actif à savoir ce qui se passait autour de lui. Son expérience au SGC lui avait appris à toujours être sur ses gardes, un espion pouvait très bien ne jamais être loin.

Il consulta à nouveau sa montre. En pliant le bras, le tissu se froissa à nouveau, mais aucun nouveau plis de vêtement ne s'était formé. La journée était bien jeune, mais John s'était réveillé tôt pour faire des exercices de mise en forme.
Revenir en haut Aller en bas
Cara Mallory
    MEMBER ▌ Scientifique.

MEMBER ▌ Scientifique.
avatar

▐ MESSAGES : 81
▐ AGE : 26
▐ WHERE ? : Nice
▐ INSCRIPTION : 05/01/2011
▐ EQUIPE : Scientifique
▐ GRADE : Chercheur

MessageSujet: Re: Examination   Jeu 31 Mar - 22:06

Cara fixait le tableau représentant un paysage provençale typique. Ce tableau, elle le connaissait par coeur. Depuis son entrée au SGC elle le voyait tout les semaines ainsi que le bien aimé psy assis en face d'elle. C'était devenue une habitude, elle s'assayer devant le docteur, elle parlait mais quand elle ressortait de sa séance, rien n'avait changé.

Aujourd'hui le Psychiatre avait l'air déterminé à savoir si elle s'était enfin décidé à parler avec des personnes.

-Oui, je me suis bien entendu avec Alice, Terry, j'ai même eu la chance de parler avec Teal'c. Mais sans plus.

-Vous savez si un jour, vous voulez intégré une équipe, vous devez passer cette peur et parler aux personnes.


Le psychiatre n'avait pas à lui répéter, elle devait passer sa timiditer et sa peur. Au fond elle même se cachait une personne souriante et toujours prêtre à s'amuser. Mais pourquoi s'attacher à des personnes quand de toute manière à la fin elles disparaissent. Sa soeur, son ex fiancé, sa famille. Plein de personnes à qui elle avait montré sa véritable personnalité et ils l'avaient tous abandonné.

-Faites vous toujours des cauchemars au sujet de votre soeur ? Vous dormez bien ?

-Non
, menti elle avec une grande ésence.

Elle en faisait toujours, elle avait même piqué des sommenifères à l'infirmerie pour essayer de dormir. Grâce à eux elle ne faisait pas 72h d'affiler et ne risquait pas de faire tomber une éprouvette rempli d'un virus quelconque, et ainsi créer la panique dans tout le SGC.

Après avoir remercier le psychiatre, elle sortit de la salle. Elle réenfila sa blouse de scientifique et se dirigea vers une amoire qui contenait des médicaments. Il ne lui restait plus de sommenifères, et de grosse recherche l'attendait. Pour mieux se concentrer, il fallait qu'elle dorme. Elle arriva devant l'armoire, elle donnait sur la salle d'attente et trois personnes attendaient. Elle l'ouvrit comme si de rien n'était et ouvrit l'un des flacons, elle emprunta cinq cachets et repositionna tout. Elle se retourna personne n'avait l'air de l'avoir remarquer.
Revenir en haut Aller en bas
John Kelly
    MEMBER ▌ Lieutenant.

MEMBER ▌ Lieutenant.
avatar

▐ MESSAGES : 66
▐ INSCRIPTION : 08/07/2010
▐ EQUIPE : à remplir
▐ GRADE : à remplir

MessageSujet: Re: Examination   Ven 1 Avr - 8:04

John, fidèle à son habitude, jeta un léger coup d'oeil lorsque la porte s'ouvrit. Cette fois-ci, il s'agissait de la psychiatrie. Il le savait car il avait dû aller faire un tour plus souvent qu'à son tour. C'était étrange, mais le fait de perdre votre femme avait tendance à être mal vu par l'armée.

Quoi qu'il en soit, il remarqua la femme qui sortait de la porte. Une scientifique de tout évidence, mais non une membre du personnel médical. Bien qu'elle portait une blouse, tout comme les médecin, John connaissait la personne qui opérait son bureau et ce n'était pas elle. Il jeta un rapide coup d'oeil et il remarqua le nom de Mallory. Mais quand John remarqua maintenant le visage de la jeune femme, il faillit tomber en bas de sa chaise: Amanda... elle ressemblait terriblement à son ancienne femme... Bon Dieu, la ressemblance était frappante, John en était déstabilisé une fraction de seconde.

Tout en gardant ça en tête, John observa le comportement de la femme. De toute évidence, non pas un membre du personnel médical. Elle agissait tel un robot, sans réfléchir... de façon beaucoup trop naturel et surtout, sans vouloir se faire remarquer. C'est alors que John la regarda, discrètement, s'orienter vers l'armoire des médicaments. Subtilement et surtout, rapidement, elle saisit un flacon et sans regarder, elle fourra quelques comprimés dans sa poche. Tiens tiens, avait-on affaire à une junkie?

Quoi qu'il en soit, John devait en avoir le coeur net. Qui sait, il se pouvait que le médecin sache que cette femme agissait de la sorte, bien que cela était totalement contraire au règlement.

John se leva et il se dirigea vers la jeune femme. Ce qu'il allait faire, il l'avait fait de nombreuses fois et surtout, dans des pays et des situations beaucoup plus hostiles qu'ici. Il se rapprocha de la jeune femme. Allait-elle se mettre en mouvement? John l'ignorait, mais il se concentra de plus en plus pour ne pas manquer son coup. Il l'avait fait de nombreuses fois, autant en vrai qu'en entrainnement.

Il fit semblant de se diriger vers une salle au fond du couloir et par accident (ce qu'il allait laisser croire), il heurta la femme sur le flanc. Alors qu'elle perdit un peu l'équilibre, John lui saisit doucement le bras pour ne pas qu'elle chute. Il dit avec un air distrait:

- Oh, désolé, pardonnez-moi, je pensais avoir assez de place pour passer. J'espère ne pas vous avoir fait mal.

Bien, ça été plus facile que prévu. En général, saisir un objet dans un pantalon ou un jean est relativement difficile, en considérant que ce genre de vêtement est assez serré sur le corps. Maintenant, le contenu était dans une poche de blouse, plus relâché. John avait subtilement glissé sa main pour en saisir le contenu pendant le contact avec la scientifique. Elle ne pouvait le savoir dans la seconde. Cependant, lorsqu'elle vérifierait ses poches, elle remarquerait qu'il lui manque quelques choses. Au toucher, John sentit 5 comprimés dans le creux de sa poche. Il allait pouvoir les étudier plus tard. Maintenant, il devait s'éloigner d'elle.

- Au moins, si vous êtes blessée, vous êtes à la bonne place

Ajouta John à la blague. Dommage, elle n'avait pas l'air d'une junkie, mais il était plutôt rare de distinguer un junkie parmi les gens normaux. Elle avait un très jolie visage avec de beau cheveux qui tombait juste en bas de l'épaule. Oui, dans d'autre circonstances, John aurait bien aimé l'aborder d'une autre façon
Revenir en haut Aller en bas
Cara Mallory
    MEMBER ▌ Scientifique.

MEMBER ▌ Scientifique.
avatar

▐ MESSAGES : 81
▐ AGE : 26
▐ WHERE ? : Nice
▐ INSCRIPTION : 05/01/2011
▐ EQUIPE : Scientifique
▐ GRADE : Chercheur

MessageSujet: Re: Examination   Ven 1 Avr - 12:46

Cara avait le coeur qui battait à la chamade, c'était la quatrième fois qu'elle volait dans l'amoire à pharmacie. Elle ne s'y ferait jamais c'est sûr mais, elle préférait cela que devoir demander à l'un des médecins de lui faire des prescriptions. Elle commençait à abandonner l'idée de retrouver sa soeur et que sans doute elle imaginait tout se qu'elle voyait. Elle voulait essayer de reprendre une vie normale et d'aller de l'avant. Le problème c'est qu'il suffisait qu'elle regarde dans le miroire pour se rappeler de sa perte.

Cara se dirigea vers la sortie, d'un pas un peu trop élancé, tellement trop élacé qu'elle se cogna dans quelqu'un. Ca devenait une habitude, Terry puis cette personne. Encore heureusement qu'on ne lui mettait pas d'arme à feu entre les mains. Non elle préférait le poignard, elle était vraiment atteinte pour se dire ça. Le psychiatre n'avait peut être pas tord quand il disait qu'elle n'était pas apte à aller sur le terrain.

Sonné elle se fit relever par la personne qu'il l'avait bousculé. Elle l'entendit dire qu'il était désolé et s'il ne lui avait pas fait mal. Cara se passa les mains sur la tête pour lissé ses cheveux et les remettre en place. Puis elle fit non de la tête en regarda la personne. C'était un militaire, souriant, différent des autres. Il avait se regard des personnes qui avait beaucoup souffert de la vie. Avait il perdu un être cher, comme elle ? Se regard elle le connaissait bien. Dans les convention des personnes disparues, elle le voyait souvent.

Puis comme si de rien n'était, il s'écarta d'elle. Cara resta sur place et n'entendit qu'à moitié la phrase du soldat. Elle mit alors sa main dans la poche où elle avait glissé les cachets et là horreurs ils n'étaient plus là. Le premier réflexe de Cara fut de regarder par terre. Non, aucune trace, Cara se mordilla les lèvres, si on découvrait ça, elle pourrait dire adieux à sa carrière. Puis, comme un éclair, elle se souvena du militaire qu'il l'avait bousculé. Elle respira un grand coup, devait elle faire comme si elle ne s'en était pas aperçu et laisser le doute de sa fautes, ou devait elle aller le voire pour le donner des explications. Elle détestait se genre de situations, elle décida d'aller le voire, il comprendrait sans doute, elle le voyait dans son regard.

Le militaire était assis sur l'une des chaises de la salle d'attente. Cara alla s'asseoir sur celle d'à côté. Calmement elle se tourna vers lui et d'une voix posé et basse, elle s'adressa à lui droit dans les yeux pour essayer de cacher sa peur. Un électrocardiogramme se serait affolé en ce moment si elle en portait un.

-Je sais que vous avez pris les cachets de ma poche.
Revenir en haut Aller en bas
John Kelly
    MEMBER ▌ Lieutenant.

MEMBER ▌ Lieutenant.
avatar

▐ MESSAGES : 66
▐ INSCRIPTION : 08/07/2010
▐ EQUIPE : à remplir
▐ GRADE : à remplir

MessageSujet: Re: Examination   Ven 1 Avr - 14:20

Quand John était retourné s'assoir, il espérait que la jeune femme se rendre compte plus tard que sa manoeuvre. Ce fut que quelques secondes plus tard qu'il se rendit compte qu'elle avait vérifié le contenu de sa poche. C'était normal, elle venait de commettre un délit, donc elle ne voulait pas partir sans son butin.

Alors que Cara s'assit à côté, John étudiait la stratégie à prendre: le militaire menaçant, compassif, outré? Comment allait bien-t-il pouvoir faire passer son message. La première chose à faire allait de vérifier comment elle se sentait à la suite de ce crime. John saisit le poignet de la jeune femme et il posa ses doigts là où on l'avait enseigné lors de ses cours de RCR. Il ne lui fallu pas 2 secondes pour s'apercevoir que le coeur de la jeune femme battait à tout rompre. Si cet évènement sortait au grand jour, il ne fallait pas être Enstein pour savoir qu'elle serait dans le pétrin. La scientifique se dégagea rapidement de la main de John:

- Vous savez, pour quelqu'un qui vient de faire un vol, vous ne manquez pas de front

Bien entendu, John avait chuchoté et il avait vérifié pour que personne ne soit attentif à leur conversation. Quel était le but de John? Sûrement pas de mettre cette femme dans le pétrin. Pouvait-il l'aider? Oui, car John eut une longue période d'insomnie suite au décès d'Amanda. Parfois, ces périodes revenaient sans crier gare! Aussi grave était la raison de cette femme pour utiliser ces comprimés, le psychiatre ne semblait pas juger bon de lui en prescrire.

- Ces trucs peuvent vous détruire. Il y a d'autres moyens mademoiselle. Ne tombez pas dans la gueule du loup. On commence une dépendance et ensuite, on ne sait plus commet s'en sortir, donc on connait des crimes pour servir sa propre cause. Et non, il est hors de question que je vous rends ces cachets

En disant cela, une infirmière sortit et dit son nom. C'était maintenant au tour de John.
Revenir en haut Aller en bas
Cara Mallory
    MEMBER ▌ Scientifique.

MEMBER ▌ Scientifique.
avatar

▐ MESSAGES : 81
▐ AGE : 26
▐ WHERE ? : Nice
▐ INSCRIPTION : 05/01/2011
▐ EQUIPE : Scientifique
▐ GRADE : Chercheur

MessageSujet: Re: Examination   Ven 1 Avr - 19:18

Cara écouta attentivement les recommandations du militaire. Elle ne risquait pas de tomber dans la dépendance, ça jamais. Elle en avait juste besoin pour se remettre en forme et que personnes ne puissent voire son manque de sommeil. Elle allait commençait à défendre son point de vue, quand un médecin appela un John Kelly. Le militaire devant elle se leva, sans jettait un regard derrière lui. Elle regarda le médecin fermé la porte, elle aurait trés bien pu s'en aller des ce moment mais, elle décida de rester, elle devait lui donner une explication.

Elle fixa la porte pendant un certain moment, depuis combien de temps elle était restée comme ça, elle ne pouvait pas le savoir. Plein de chose lui passer par la tête, divers manière d'aborder. Avait il senti ses cicatrices quand il lui avait pris le poignet. Aurait elle le courage de décrire ses cauchemard. La salle d'attente était vide maintenant, pas même un infermier ou un médecin en vue.

Cara entendit la porte souvrir, elle se leva et afficha un masque d'indifférence et de dureter qui pourrait cacher sa peur. Elle devait lui faire comprendre que les médicament elle en abuser pas, elle en prenait quand les tisanes ni la méditation et le yoga ne marchaient plus. Debout il avait l'air encore plus impressionant, comme cette ombre qui l'avait séquestré. Des images de ligature autour de ses poignets ainsi que la sensation d'un fouet sur dos l'assaillir. Elle ne pu réprimer un recul mais elle se ressaisit tout de suite.

-Je ne vais pas tomber dans la gueule du loup, j'en ai besion aprés plusieurs nuit à rester éveiller à cause de mon travail, de ma fille quand elle est malade et... de mes cauchemards.
Revenir en haut Aller en bas
John Kelly
    MEMBER ▌ Lieutenant.

MEMBER ▌ Lieutenant.
avatar

▐ MESSAGES : 66
▐ INSCRIPTION : 08/07/2010
▐ EQUIPE : à remplir
▐ GRADE : à remplir

MessageSujet: Re: Examination   Sam 2 Avr - 6:45

John émit un soupir à la suite des explications de la jeune femme. En guise de réponse, il ajouta:

- Allez faire un tour dans les centres de désintoxication et dites moi combien vous répondront qu'ils ont commencé à prendre de la drogue pour le plaisir, pour une mauvaise passe... Ils vout diront tous qu'ils se croyaient en contrôle jusqu'au moment où ils le perdent réellement.

De plus, elle venait tout de même de voler ces médicaments, donc pour John, Cara avait déjà un pied dans le piège. Il ne lui restait qu'une mince ligne avant que son deuxième pied y glisse et qu'elle ne puisse plus ressortir.

John se mit à analyser la réponse qu'elle avait donné au sujet de ses cauchemars, sa fille malade... C'est drôle, d'un certain point de vue, John avait l'impression de revenir en arrière de quelques années et ce n'était pas une bonne chose pour lui. Combien de nuit Helen avait dû élever la voix auprès de John pour lui enlever son arme pointée vers la tête, combien de fois John avait lui-même fait des cauchemars sur Amanda, combien de nuit blanche avait-il passé à tenter de fuir la réalité et reprendre son souffle. Helen, sa soeur, avait réussi à tendre une main et à extirper John de la tempête. Qui sait, peut-être que la scientifique avait besoin du même coup de main que John a eut droit...

Il soupira à nouveau. Était-ce peut-être la vie qui avait mis la femme sur son chemin, pour faire le bien à quelqu'un, alors que lui avait eu droit à cette aide tant attendu. Il était un peu comme une personne qui avait dû subir cette épreuve... qui sait, peut-être que l'expérience de John pourrait être profitable pour celle de la jeune femme.

- Mademoiselle... si vous croyez être la seule au monde a avoir ce genre de souci, c'est que vous êtes aveugle. Quand on tombe dans cette tempête, très peu en ressorte indemme.

Et ce n'était pas le cas de John. Il avait souffert, il en payait encore le prix et il ne souhaitait cela à personne. Pour la femme, John ne savait rien sur elle, mais il n'était peut-être pas trop tard. Il allait devoir l'aider mais pour cela, il n'était pas important qu'elle sache son histoire. Il regarda la salle d'attente, vide grâce au ciel

- Voici ce que je vous propose.... je garde les médicaments et je vous en donne au besoin et si je juge que cela est nécessaire.

Il se mordit la lèvre, croyant en peine ce qui venait de dire. Il allait être le chapperon de quelqu'un, il s'empressait d'ajouter:

- Je ne suis ni médecin, ni psychiatre. J'ai connu une infirmière il y a quelques années, Moria Lake, une femme merveilleuse. Lors de notre première mission en duo, je me suis pris une décharge sur la cuisse et je fut gravement blessé. Elle s'était empressé de me soigner et, malgré sa petite taille et la chaleur accablante de la planète, elle se mit sous mon épaule pour m'aider à me supporter au travers de la jungle. Nous avons fait environ 4 kilomètres ainsi. À la fin, elle était épuisée, pleine de sueur et elle n'avait pas pris une goutte d'eau étant donné que nous devions soigner mais plaie (malgré le fait que John lui avait dit de ne pas faire ça.

Oui, Moria avait fait de grandes choses pour John. Il avait perdu contact avec elle et John en était bien triste. Un regard curieux de Cara était très visible, ou du moins John le croyait. Il lui fit un demi sourire et ajouta:

- La morale de cette histoire, même quand nous sommes inexperimentés mais que nous avons le coeur bon, nous sommes capables de faire de grandes choses. Vous faites des cauchemars, appelez-moi dans la nuit pour me le raconter. Vous voulez du chimique pour dormir, jugeons ensemble si c'est nécessaire.

John n'était, en général, pas un grand parleur. Il espérait tout de même qu'il avait eu des arguments assez convaincants pour laisser Cara entrer dans cette zone obscure de sa vie qui devait être un enfer très ténébreux. John pouvait combattre l'ennemi sur plusieurs fronts, mais cette bataille était loin d'être gagnée d'avance
Revenir en haut Aller en bas
Cara Mallory
    MEMBER ▌ Scientifique.

MEMBER ▌ Scientifique.
avatar

▐ MESSAGES : 81
▐ AGE : 26
▐ WHERE ? : Nice
▐ INSCRIPTION : 05/01/2011
▐ EQUIPE : Scientifique
▐ GRADE : Chercheur

MessageSujet: Re: Examination   Sam 2 Avr - 20:42

-Les cachets que vous m'avez pris ne sont pas plus fort que des sommenifères basique. Si je prends de celà c'est parce normalement les médecins de la base en distribus à la pelle.

La drogue n'avait pas était son principale problème. Quand on l'avais récupérer, elle ne supportait aucun contact humain. UN bruit, un geste trop violent et elle faisait une crise. Pendant presque un an elle avait été shooté, il n'y a pas d'autres mots, par un tas de médicaments. Elle s'en était sortie qu'avec l'aide de ses frères. Chacun d'eux lui avait redonné confiance dans la vie et surtout envers les personnes.

John lui demandait de s'expliquer sur ses raisons. Il avait peut être connu pire qu'elle. Avait elle le droit de se mettre en martyre ? Cara ne savait pas vraiment comment réagir. Alors doucement elle remonta ses manches, montrant de vielles cicatrices de ligature, de coupure et de brûlure. Elle déboutonna également les trois premiers boutons de sa chemise en col haut. Le même genre de cicatrices que sur les bras parcouraient la base de son cou et ses clavicules. Même si elles étaient blanches, elles n'en restaient pas impressionantes.

-J'avais à peine treize ans quand j'ai été kidnappé par des malades. Je n'étais pas seule, ma jumelle a été aussi enlevé en même temps. Je suis la seule à avoir réussi à m'échapper, j'avais quinze ans. Je n'ai pas de souvenirs exact des évènements, mais c'est cicatrices sont les preuves de mon calvaire.
Elle tremblait, la seule personne à qui elle avait montré ses cicatrices était le père de sa fille. Et malgré cela elle se sentait toujours géner de les montrer. C'était drôle, elle connaissait à peine John mais, quelque chose en lui donnait confiance à Cara. Cette Moria avait l'air de quelqu'un d'exeptionelle, qu'est ce qu'elle aimerai lui ressemblait. Avec un peu de chance John comprendrait.
Revenir en haut Aller en bas
John Kelly
    MEMBER ▌ Lieutenant.

MEMBER ▌ Lieutenant.
avatar

▐ MESSAGES : 66
▐ INSCRIPTION : 08/07/2010
▐ EQUIPE : à remplir
▐ GRADE : à remplir

MessageSujet: Re: Examination   Lun 4 Avr - 14:30

John resta silencieux alors que Cara lui montra ses cicatrices. Elle en avait partout sur les parties qu'elle lui montrait. Brûlure, coupure, déchirure... tout y était. Cela ressemblait étrangement à du travail de professionnel. En plus de cela, la soeur jumelle de Cara avait disparue en même temps qu'elle. Il ne parlait toujours pas, réfléchissant à cette histoire. Il porta même, doucement et sans brusquer, sa main sur quelques-unes des cicatrices de Cara pour bien les sentir et tenter de les identifier. John savait très bien comment elles avaient été faites mais il ne voulait pas lui dire pour ne pas faire revenir de souvenirs. Au bout de quelques secondes, il finit par dire doucement:

- Au moins, vous avez le luxe de n'y avoir gardé aucun souvenir.

En disant cela, il retira sa main et les yeux de John regardait devant lui mais sans vraiment voir les choses qu'il y avait. Son regard était davantage porté sur son passé, sur son histoire. Il ne s'agissait pas de faire une compétition d'histoire la plus triste, mais John aurait bien aimé ne pas se rappeller la dernière discussion qu'il avait eu avec Amanda un mois avant son décès.

Il ferma les yeux et il secoua la tête. Il devait chasser ses souvenirs pour le moment pour devenir John Kelly. Il n'était pas médecin et encore moins psychiatre, mais il y avait une partie de l'histoire de Cara que John pouvait peut-être intervenir. Il reprit pour que Cara puisse bien la comprendre:

- Vous dites que votre soeur était avec vous durant cette épreuve. J'aimerais que vous me parliez un peu de ce que vous vous souvenez, le détail le plus anodin soit-il peut être précieux. Un regard, un vêtement, une odeur... tout peut être très utile.

John n'avait pas besoin de sortir de calepin, il avait une mémoire très active (à son grand désarroi parfois). Il allait boire chacune des paroles de Cara pour tenter de réorganiser les évènements et qui sait, peut-être allait-il être utile dans cette équation.
Revenir en haut Aller en bas
Cara Mallory
    MEMBER ▌ Scientifique.

MEMBER ▌ Scientifique.
avatar

▐ MESSAGES : 81
▐ AGE : 26
▐ WHERE ? : Nice
▐ INSCRIPTION : 05/01/2011
▐ EQUIPE : Scientifique
▐ GRADE : Chercheur

MessageSujet: Re: Examination   Lun 4 Avr - 19:32

C'est vrai, c'était peur être une chance pour Cara de ne se souvenirs de rien mais, à cause de cela, elle n'avait aucune idée de se qu'était devenu sa soeur ou même à quoi pouvait bien ressemblait ses ravisseurs. Pour la première fois de sa vie, Cara ne fut pas dégouter par le contact de quelqu'un, elle n'avait pas envie de retirer sa main.

Cara pensa à Gilliane, elle se souvena qu'elle n'était pas tout le temps ensemble, au début oui mais, au fils du temps, elles avaient déjà été séparées. Quand John lui demanda si elle se souvenait de certains détails même anondin, elle ferma les yeux pour mieux se concentrer. Elle remonta dans ses souvenirs les plus enfouis et les plus mystérieux. A chaque fois qu'elle y repensait, c'était comme se noyer dans de l'eau glacée. Des flash lui arrivèrent, une chanson que sa soeur chantait tout les jours comme une ritournelle, une pièce lugubre, des chaines à ses poignets et à son cou. Aucune lumière de l'extérieure, juste une lumière électrique.

-J'étais enfermée dans une sorte de pièce avec juste des barrots, des chaines retenaient mes poignets pour que quand la porte s'ouvrait, je ne tente rien.

Cara toujours plongé dans ses souvenirs arriva devant une scène, on ouvrait sa porte et avant que l'ombre n'entre, elle avait aperçu une autre fille que sa soeur se faire trainer par quelque chose.

-Ma soeur et moi nous n'étions seules, d'autres filles étaient aussi là.

Cara du s'assoeir, ça lui faisait d'un coup beaucoup de choses. Trop d'images lui arrivaient, c'était comme si elle avait ouvert un barrage et que toute l'eau se déverser du réservoire. Puis elle se rappela qu'elle était toujours à l'infirmerie, un endroit beaucoup trop public pour afficher se qu'elle avait subit. Elle regarda john et lui demanda.

-Vous ne connaitriez pas un endroit plus calme pour parler et surtout plus privé.
Revenir en haut Aller en bas
John Kelly
    MEMBER ▌ Lieutenant.

MEMBER ▌ Lieutenant.
avatar

▐ MESSAGES : 66
▐ INSCRIPTION : 08/07/2010
▐ EQUIPE : à remplir
▐ GRADE : à remplir

MessageSujet: Re: Examination   Lun 4 Avr - 20:41

John regarda la pièce. Par chance, elle était toujours vide mais Cara avait raison, ce n’était pas l’endroit pour discuter de cela. Ils pouvaient se faire interrompre à tout instant, la conversation pouvait être entendue par des oreilles sales ou pire encore, il fallait que Cara se sente confortable pour pouvoir discuter de cela.

John hocha la tête. Oui, il y avait un endroit discret et privé. Ses quartiers dans le SGC seraient un endroit parfait : pas de caméra, des murs en béton et surtout, personnes qui pouvaient entrer quand bon leur semble. John le leva et il pointa la porte de l’infirmerie. Il dit :

- Mes quartiers ne sont pas très loin. SVP, suivez-moi.

Il s’agissait peut-être d’une façon protocolaire pour lui de parler, mais il devait tout faire pour mettre la jeune femme dans une situation des plus confortables. Peut-être accepterait-elle de parler encore plus librement. Au cours du trajet, John ne parlait que très peu. Il avait les pensées qui se faisaient aller à toute vitesse. Il pensait à des contacts qui pourraient l’aider, une façon de procéder et surtout, qui pouvaient être ses gens qui kidnappaient des femmes. John ne savait toujours pas pourquoi Cara avait été kidnappée mais bon, chaque chose en son temps.

Il n’allait jamais l’avouer à Cara mais c’était la spécialité de John, les combats perdus. Il avait été fréquemment en Irak et d’autres pays musulmans pour sortir des otages alors que les services secrets réguliers avaient fait ce qu’il pouvait. Que ce soit le FBI, CIA, GRC ou autres, John avait fait du travail bien au-delà de ce que pouvait faire ces groupes. De plus, John connaissait des gens qui pouvaient aider.

Arriver à sa porte de chambre, John ouvrit la porte et il laissa Cara y entrer

(HS, je te laisse poster en premier dans ma chambre)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Examination   

Revenir en haut Aller en bas
 
Examination
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chaque rêve est unique... Voici le mien... (Modifiée, en attende d'examination ? Re)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stargate SGC :: Stargate Command :: Infirmerie-
Sauter vers: